Mais cela est-il efficace, docteur ?

Quand nous sommes malades, nous cherchons le meilleur traitement disponible. Mais comment pouvons-nous savoir si un traitement est efficace ? Les essais cliniques randomisés constituent le meilleur moyen de vérifier si un traitement est efficace et meilleur que les autres traitements ou que l’absence de traitement.
 

Procédure d’essai d’un nouveau traitement

1. Sélectionner des personnes qui sont malades.

2. Administrer le nouveau traitement testé à la moitié d’entre elles.

3. Administrer le traitement standard à l’autre moitié (ou un traitement fictif – placebo – s’il n’y a pas de traitement standard).

4. Choisir de manière aléatoire les personnes qui recevront le nouveau traitement et celles qui recevront le traitement standard – ce qu’on appelle une répartition randomisée.

5. Comparer dans chaque groupe le nombre de personnes dont l’état de santé s’est amélioré ou qui ont présenté des effets indésirables, afin de définir quel traitement est le plus efficace.

Pourquoi les candidats ne peuvent-ils pas choisir le traitement à recevoir dans un essai clinique randomisé?

Si les personnes qui reçoivent le nouveau traitement sont différentes de celles qui reçoivent un traitement standard ou un traitement fictif, vous ne pouvez pas conclure avec certitude que le traitement est meilleur ou pire. Pourquoi ? Parce que les différences dans les résultats pourraient simplement être liées à un écart préexistant entre les deux groupes. La meilleure façon d’obtenir des groupes semblables consiste à décider de manière aléatoire le traitement qu’une personne reçoit, par exemple, en tirant à pile ou face, en organisant un tirage au sort ou en utilisant un programme informatique pour effectuer une sélection aléatoire.

Nous ne voulons pas non plus que les patients se disent « J’ai reçu le meilleur traitement » ou « J’ai reçu le plus mauvais traitement », car cela peut effectivement influencer l’amélioration, ou non, de leur état de santé ! Les personnes ne doivent pas connaitre le traitement qu’ils reçoivent – c’est ce qu’on appelle le « masquage ». Il est également préférable que vous ignoriez le traitement que chaque patient reçoit – les fournisseurs de soins, les évaluateurs et les chercheurs travaillent dans une situation « aveugle » – puisque cela peut également influencer les résultats !

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas être certain du meilleur traitement jusqu’à ce que vous obteniez les résultats de vos essais cliniques randomisés. En réalité, ils sont menés pour lever l’incertitude concernant le traitement qui serait plus efficace. Le plus souvent, vous aurez besoin de plus d’un essai pour déterminer le meilleur traitement !

Vous n’aurez peut-être pas l’opportunité de mettre en place votre propre essai clinique, mais vous pourriez bien être invité à participer à un essai en tant que patient. Avant d’accepter, il est important que vous compreniez comment fonctionnent les essais cliniques randomisés, ainsi que la nature et la finalité de l’essai auquel vous êtes a invité à participer, ainsi que les avantages et risques potentiels.

ECRAN a pour objectif de faciliter la compréhension de la recherche médicale et vous informe sur tout ce qu’il vous faut pour participer aux procédures relatives à ces essais cliniques importants.

En savoir plus

Rate this content: 
Average: 3.5 (2 votes)